CAP ARGUIN

CAP ARGUIN

Cette randonnée est la plus demandée par les amateurs de jet ski. Elle est cependant accessible à tous ! Vous naviguerez vers la dune du Pilat en passant par les plages, pour arriver à la dune où vous ferez une petite pause. Départ vers le phare du cap Ferret, pour prendre le chenal de l’ile et passer devant les cabanes tchanquées, retour vers le port, et la base

DURÉE : 2 Heures / 40 kms environ

180,00 € TTC

Randonnée en jet ski sans permis encadrée par des moniteurs diplômés. Vous pouvez être 2 sur le jet ski sans supplément de prix

SERVICES EXCLUSIFS: Vestiaires & douches

Vous souhaitez offrir cette randonnée, réservez dès maintenant la sortie sur notre site, et contactez nous pour planifier le jour de votre randonnée au 05 57 15 35 04. Validité 1 an

  • La dune du Pilat

    Aux XVIIe et XVIIIe siècles, les dunes modernes ont enseveli, sous cinquante à soixante mètres de sable, les anciennes dunes paraboliques, pour devenir la grande «dune de la Grave». À la fin du XIXe siècle, la dune de la Grave enfouie par 20 à 30 m de sable, atteint 115 vers 1910 et prend le nom de dune du Pilat. La Grande dune du Pilat s’est édifiée entre 1826 et 1922 alors que le trait de côte reculait de plus de 500 m. La végétation qui recouvrait le versant au vent de la dune de la Grave a été détruite, permettant le vannage et le transport des sables vers le sommet de la dune.La notoriété de la plus haute dune d'Europe n'a fait que croître au cours des dernières décennies. Près de deux millions de visiteurs se hissent chaque année à son sommet, ce qui en fait l'un des sites naturels les plus visités de France.

  • Le banc d'Arguin

    Le Banc d'Arguin est un banc de sable d'environ 4 km de long sur 2 km de large à marée basse. Le banc est plus ou moins visible selon l'état de la marée. De plus, sous l'action des courants marins, des marées et du vent, il change continuellement de forme et d'emplacement.Il se trouve en face de l'entrée du bassin d’Arcachon, entre la dune du Pilat et la pointe du Cap Ferret 

  • Le phare du Cap Ferret

    Le premier phare du Cap-Ferret a été envisagé dès 1792. Il ne fut construit que tardivement et mis en service en 1840. C'était une tour de 47,7 m pour une élévation de 51 m. L'électrification eut lieu dès 1929. En août 1944, avant d'évacuer le Cap-Ferret, le phare a été détruit. Un deuxième phare a été rebâti rapidement et mis en service en 1947 à la pointe de la presqu’île. L'inauguration eut lieu le 7 août 1949. Le nouveau phare reprend les plans de l'ancien. La tour est de 52,1 m pour une élévation de 62 m avec un feu à éclats rouges toutes les 5 secondes. La porte d'entrée, en avant-corps, est surmontée d'un fronton reprenant les millésimes des mises en service (1840 et 1947).

  • Les cabanes Tchanquées

    Une des premières cabanes tchanquées de l'île aux oiseaux fut construite en 1883 par l'ostréiculteur Martin Pibert pour surveiller ses parcs à huîtres. Une tempête la renversa en 1943, mais ses piliers en bois sont encore visibles à marée basse. En 1945, une autorisation fut donnée à un charpentier-menuisier d'Arcachon de construire une «habitation de plaisance» non loin de l'emplacement de celle qui venait d'être détruite, c'est une des cabanes que nous connaissons aujourd'hui. La seconde fut construite en 1948 par un entrepreneur en bâtiments, Julien Longau. Le Conservatoire du Littoral, à qui le site appartient, en a donné la totalité en gestion à la commune de La Teste-de-Buch, qui dispose d'une autorisation d'occupation temporaire sur une des cabanes tchanquées.

  • La ville d'Arcachon

    La station voit le jour au XIX siècle, alors que la vogue des bains de mer connaît un grand développement. En quelques décennies, les dunes jusque-là vierges sont loties. En 1857, l'empereur Napoléon III érige ce qui n'est qu'un quartier de La Teste en commune.De 1862 à 1865, est construite la « ville d'hiver » sous l'impulsion des frères Pereire, où une clientèle aisée en provenance de toute l'Europe vient se prémunir des rigueurs de l'hiver. Une parure monumentale d'inspirations diverses donne peu à peu son visage à la ville : casino mauresque, buffet chinois (aujourd’hui disparus) apportent une touche exotique, au milieu d'immeubles cossus et de villas qui utilisent une large palette de styles architecturaux.